August 22, 2017

Please reload

Posts Récents

3 raisons de se mettre au lindy hop (à Lyon)

August 9, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

C'est quoi, le charleston ?

August 10, 2017

Petit tour d'horizon de l'univers du charleston, danse rythmée qui a donné naissance à bon nombre des pas emblématiques du lindy hop. 

 

Le charleston en trois points :

  • « Charleston » est le nom d’une ville aux USA - dont vient le nom de la danse  « Charleston », c'est aussi le titre de la chanson de Cecil Mack et James P. Johnson composée en 1923 pour accompagner la danse charleston.

  • Quelques figures emblématiques : Josephine Baker, Fred Astaire, Ginger Rogers, Earl « Snake hips » tucker, Al Minn et Leon James, les Nicholas Brothers.

  • Le charleston est une danse énergique et ludique. qui se danse dans toutes les configurations : en solo, en couple ou en groupe.

 

Comment ça se danse ? 

 

 

Le pas de base du charleston est inspiré de la marche. Les genoux sont fléchis. Le corps du danseur.euse pulse au rythme de la musique et ses bras balancent en opposition de ses jambes. 

 

L’héritage afro-américain du charleston en fait une danse énergique centrée sur le rythme, la musicalité et la créativité. Encore aujourd'hui, les danseurs rivalisent d’ingéniosité lors de leurs performances.

 

Toutes les fantaisies sont possibles. Le charleston des années 20 est connu pour ses mouvements de twists des chevilles et des genoux. Il se danse seul ou en couple et les partenaires sont le plus souvent face à face. Le charleston des années 30-40 fait, lui, un usage abondant des kicks. En couple, les danseurs sont souvent côte à côte, ce qui permet d’utiliser des mouvements comme le hand-to-hand ou le tandem que la plupart des nouveaux danseurs.euses sont impatients d’apprendre :) 

 

Le charleston est une « danse jazz », expression par laquelle les danseurs de l’âge d’or du swing désignaient la danse qu’ils pratiquaient au son du jazz. Aujourd’hui l’expression authentic jazz permet de faire la différence entre la danse qui se pratiquait initialement au son de la musique jazz et la danse « modern jazz » et ses variantes qui se sont construites à partir de la danse classique, par exemple, et n’entretiennent qu’un rapport éloigné à la musique jazz. 

 

Dans le monde du lindy hop, les expressions jazz roots ou solo jazz sont utilisées pour désigner la danse jazz qui a donné naissance à bon nombre de pas aux noms savoureux qui nourrissent l’essence ludique du

 

charleston. Saurez vous deviner ce à quoi ressemblent le fish tail, l’eaggle slide, le spank the baby ou encore le tacky annie ? La réponse en vidéo avec un alphabet des pas de jazz :)

 

Aujourd’hui, le charleston se danse en groupe, en couple ou en solo. En groupe, le charleston se danse soit sur des chorégraphies comme le shim sham, la tranky doo ou le big apple ou avec un caller : un.e danseur.euse annonce les pas à faire et le groupe les effectue en réponse. En couple, les pas du charleston se mélangent avec les autres pas du lindy hop. Les pas issus du « jazz » et des claquettes fournissent de nombreuses variations utilisées par exemple pour marquer les breaks de la musique. En solo, le charleston se danse en soirée ou au cours de compétitions qui reprennent le plus souvent le format des jams : les compétiteurs dansent tour à tour au centre d’un demi-cercle, encouragés par les autres danseurs et le public. 

 

 

Créatif et énergique, le charleston a traversé les époques et on en retrouve l’héritage dans le hip hop et la house. Parfois, les danseurs de charleston rencontrent leurs héritiers, pour des compétitions animées, comme le célèbre Montreal Riot. 

 

Vous avez envie de vous mettre au charleston ? Les inscriptions pour nos cours sont ouvertes !

 

Vous avez envie de découvrir les figures emblématiques du charleston ? Nous avons sélectionné une playlist de clips d'époque rien que pour vous

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags